Free counter and web stats
Biologique des Ephéméroptères Durant sa vie, une éphémère passe par quatre états : L’œuf, la larve, le subimago et l’imago… D'une manière générale le cycle biologique de la vie de ces insectes dure une année, certaines espèces ayant un cycle de 3 ans. Le nombre d’œufs pondus est très variable suivant les espèces, il est compris généralement entre 500 et 3000 par femelle. Plusieurs méthode existent pour déposer les œufs dans l'eau. - Certaines femelles viennent déposer les œufs directement à la surface de l'eau en plusieurs fois. - D'autres laissent tomber leur œufs au-dessus de l'eau. - Elles peuvent aussi se poser sur un support (végétation) en contact avec l'eau pour y plonger leur abdomen afin de libérer les œufs. - Certaines espèces enfin plongent dans l'eau afin de déposer les œufs directement sous les pierres. Une fois sorti de l'oeuf la larve va se développer par mue successive. Le nombre de mues nécessaire au développement de l'insecte est estimé environ à 20. Nous pouvons diviser les familles d'éphéméroptères en quatre groupes: - Les larves rampantes : ces larves colonisent les cours d'eau au courant faible, et se déplace sur le fond de la rivière souvent recouvert de vase (Ephémèrellidés). - Les larves plates : ces larves sont présentes dans les cours d'eau souvent caillouteux aux courants vif. Elles se déplacent en marchant sous les cailloux (Heptagénéidés). - Les larves nageuse : elles se déplacent en nageant à proximité de la végétation dans des courants faibles (Baétidés). - Les larves fouisseuses : elles creusent des galeries sur le fond de la rivière et ne sort que pour s'alimenter (Ephéméridés). Pour la plupart des éphéméroptères le passage du stade nymphale au stade ailés s'effectue ainsi : la larve monte à la surface de l'eau, effectue une mue en donnant naissance à un insecte ailé ( stade subimago). Cette transformation est une période critique pour les insectes. En effet lors de leur transformation ils dérivent immobile dans le courant et sont donc une proie facile pour leurs prédateurs, sans compter que depuis plusieurs années la pollution rend plus difficile pour les insectes de percer la surface de l'eau. Après quelques secondes passées sur la surface de l'eau, l'insecte ailé va aller se réfugier dans la végétation avoisinante. Le temps séparant l'apparition de l'insecte ailé et son envol peut être relativement important suivant les espèces. Cette étape est très importante pour le pêcheur, car la prédation des truites au moment de l'émergence des insectes est très fort. Il est donc conseillé de représenté les insectes à ce stade précis (nymphe de surface, émergente, subimago). Sur certains parcours en France ou aux Etats Unis, où la pression de pêche est importante certains stade plus particulier doivent être imité. Par exemple l'éxuvie (la peau morte laissée par l'insecte lors de sa mue) à remporter un vif succès un après midi de septembre sur le Doubs, ainsi que les montages représentant l'insecte mort-né (particulièrement sur la Henry's Fork). Une fois dans la végétation l'insecte va se transformer une dernière fois en insecte parfait (imago). Il peut alors s'accoupler en générale le soir lors d'une danse festive au-dessus de l'eau. Certains préférant l'intimité de la berge. La femelle se rapproche alors petit à petit de la surface de l'eau afin d'y déposer les œufs. Après avoir déposé ces œufs la femelle meurt le plus souvent sur la surface de l'eau et dérive les ailes à plats. Ce stade est aussi très importants lors des coups du soir Biologique des trichoptères Les trichoptères sont un ordre d'insecte particulièrement important, qui est à mon avis assez mal connu aujourd'hui par beaucoup de pêcheur (moi le premier). Cela dit l'on s'aperçoit assez rapidement en pêchant dans les rivières alpines que l'utilisation de son imitation (les sedges) est bien souvent un gage de succès. Les trichoptères effectue un cycle de vie qui se rapproche de celui des éphémères, dans le sens où ceux-ci passent la plus grande partie de leur vie sous la surface de l'eau. La différence essentielle est que les larves effectuent leurs cycle complets sous la surface de l'eau. L’accouplement s’effectue dans la végétation à proximité du cours d’eau. La femelle devra durant les jours suivants venir déposer ses œufs au fond l’eau. Cela peut s’effectuer soit en rampant sur la surface de l’eau, soit en nageant, ou bien en voletant au-dessus de la surface de l’eau. Je viens d'apprendre récemment (entre autres choses) qu'il existe une espèce de trichoptère qui vie en FORET, cela peut éventuellement nous rappeler que ces insectes ont de nombreuses similitudes avec les papillons. Terrestre Les insectes terrestres font parties intégrante du régime alimentaire des truites et ombres. En effet, dans la végétation bordant les rivières vivent un nombre très important d'insectes. Si ceux-ci n'ont aucune intention de se jeter à l'eau, ils sont régulièrement balayés par le vent et projeté dans l'eau. Leur importance est très grande dans les cours d'eaux acides là où les insectes aquatiques sont plus rares, mais ils ne faut pas sous estimer leur importance dans certaines occasions dans les rivières calcaires.
Amis de la Pêche à la MoucheCréation : Gérard MARTIN
www.mouchepeche.com
Chercher dans le site
Retour AccueilMentions légales
Visite